header
accueil jeux dossiers le site contact menu

Fire Emblem : Sword of Seals

Présentation du jeu

Sword of Seals est la suite directe de Fire Emblem Blazing Sword, il n'est jamais sorti en France ni autre part qu'au Japon. Sixième volet de la série, il est dans la lignée de Blazing Sword. Ici, ce n'est pas l'histoire de Lyn, Eliwood et Hector qui est contée, mais celle de leurs enfants. Sword of Seals met en scène Roy, fils d'Eliwood, et Lilina, fille d'Hector, qui luttent contre Biran qui a décidé de prendre le contrôle d'Elibe.
Tout comme Path of Radiance, ce Fire Emblem narre l'histoire d'un seul personnage, Roy, contrairement à The Sacred Stones et Blazing Sword. Par contre, vous avez la possibilité de vous rendre à deux endroits différents selon les actions que vous effectuez.

image du jeu image du jeu

Sachez que Sword of Seals est beaucoup plus difficile que les autres Fire Emblem sortis sur notre vieux continent, certains peuvent être déroutés au premier abord, mais finiront par s'habituer. Pour ne pas rendre la tâche plus ardue, ne laissez pas vos unités mourir et n'hésitez pas à recommencez une mission. Ici, fini les bandits à la haches incapables de vous toucher ou de vous faire mal, ce temps est fini. Avec Sword of Seals, même avec 20% de chance de précision, vous risquez de vous faire toucher par un ennemi, part contre le contraire est bien différent.

Sachez aussi que Merlinus vous suit tout au long de votre périple et ce depuis le premier chapitre du jeu. Vous retrouverez beaucoup de personnages venant directement de Blazing Sword et même leur enfants, ce qui est un plus non négligeable pour commencer ce jeu si vous avez appréciez Blazing Sword.

image du jeu image du jeu

Le jeu étant très linéaire comme tous les Fire Emblem, il y a avant, pendant et après chaque mission des dialogues qui viennent vous en apprendre plus sur l'histoire. De plus, pendant les missions, vous avez la possibilité de recruter pour parfaire votre armée, que ces recrues soient neutres, appartenant à une armée alliée ou même... ennemie. Vous pouvez recruter des ennemis, mais encore faut-il savoir avec quel personnage lui parler.

Graphismes

Pour en venir au jeu techniquement parlant, il est dans la lignée des épisodes GBA, il possède les mêmes graphismes qui ne dérangeront pas les acharnés qui ont fait les autres volets. Nous sommes sur GBA, donc on pardonne facilement les graphismes sur la carte. Par contre les animations pendant les combats et les phases de dialogues sont superbes et permettent d'oublier la simplicité des graphismes de la carte.

image du jeu

Jouabilité

La jouabilité est très classique : vous déplacez votre armée, puis c'est le tour de vos adversaires, rien de plus compliqué. Le terrain est bien évidemment coupé en petites cases qui ne sont bien entendu visibles que lorsque vous déplacez vos unités.


Durée de vie

Avec 22 chapitres si vous n'avez pas récupéré toutes les armes sacrées, 25 chapitres si vous les avez toutes, plus les missions cachées, la possibilité de choisir entre deux parcours dont les cartes sont différentes, obtenir tout les dialogues de soutiens, toutes les musiques sont d'autant d'épreuves que vous allez devoir braver si vous voulez finir ce soft dans son intégralité.


Bande-son

Pour ce qui est de la bande-son, elle est comme celle des autres opus, c'est-à-dire géniale, chaque musique est adaptée à une situation bien précise. On peut accéder au Sound Test après avoir fini le jeu une fois et ce pour le plaisir de vos oreilles.


Scénario

Excellente histoire, on a beaucoup de réponses en ce qui concerne la "folie" de Zephiel. Le jeu étant la suite directe de Blazing Sword, ça rend le soft plus attrayant, car on peut constater l'évolution psychologique de nos anciens personnages.


image du jeu


Conclusion:

Premier volet sur GBA d'une série de T-RPG qui n'a plus rien à prouver, Fire Emblem : Sword of Seals est excellent. Son seul défaut est qu'il a été créé avant Blazing Sword et que l'on ne retrouve pas tous les personnages de ce dernier comme Pent qui avait pris la place d'Athos à la fin de Blazing Sword. Le soft reprend tous les éléments des autres épisodes de la saga sur GBA, la seule différence est sa difficulté, mais ne vous inquiétez pas, vous allez vous habituer rapidement et vaincre tout sur votre passage.

Points positifs

  • Suite directe de Fire Emblem : Blazing Sword
  • Possibilité de retrouver des personnages de Blazing Sword ou leur enfants.
  • Le mode multijoueur.
  • La longueur du soft si vous comptez le finir à 100%.

Points négatifs :

  • La difficulté peut faire fuir certaines personnes.
  • Le jeu n'est toujours pas disponible en français.


18/20


image du jeu image du jeu

image du jeu image du jeu

image du jeu image du jeu

image du jeu image du jeu

image du jeu image du jeu


Un article de Kratos

retour à l'accueil retour vers le haut liens vers Pheonix Wright www.nintendo.com/ footer